Blog Jean-Paul AMOUDRY, Sénateur Honoraire, Conseiller Départemental de Haute-Savoie

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 27 janvier 2015

La fibre optique devient une réalité à Annecy-le-Vieux

DL_2015_01_27.jpg
Le Dauphiné Libéré du 27 janvier 2015

vendredi 28 février 2014

Salon de l'agriculture: Signature d'une convention nationale entre les agriculteurs et Domaines Skiables de France

Que d'élus des Savoie au mètre carré, ce mercredi 26 février, pour la signature d'une charte nationale entre le président des Chambres d'agriculture et le président de Domaines Skiables de France. En jeu, la promesse d'un "développement harmonieux et équilibré de leurs activités". C'est à dire?
img_2045_1.jpg
© France 3 Les élus des Savoie en nombre pour assister à la signature de cette convention entre les Chambres d'agriculture et Domaines Skiables de France

Le ski et les vaches sont les deux mamelles de la montagne. Deux activités qui ne se sont pas toujours entendues. Les gestionnaires de stations n'ont pas toujours écouté les paysans et les agriculteurs ont parfois barré la route au ski. Je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Quoique.

Les problèmes tournent souvent autour des ressources: le captage de l'eau ou le respect de l'herbe qui est la base de l'alimentation des troupeaux mais aussi le support du ski, puisque l'herbe maintient le manteau neigeux. Aujourd'hui à la montagne, les exploitants moniteurs de ski sont nombreux, preuve que les deux mondes ne se regardent plus en chiens de faïence. Pour autant, coucher deux-trois petites règles sur le papier, cela ne fait pas de mal.

C'est le principe de la charte testée dans les Savoie et qui devient à présent nationale.

S'écouter et s'entendre
En vrac, agriculteurs et gestionnaires des domaines skiables promettent de se rencontrer plus souvent pour évoquer les problèmes des uns et des autres, en présence d'un animateur "neutre", pourquoi pas un élu. On y évoquera notamment les calendriers: dates de l'alpage, de la fauche pour les uns, d'ouverture et de fermeture du domaine pour les autres et la période des gros travaux.

Lors des aménagements importants, rebelote pour une réunion. Et pour cause. Prenons l'exemple de l'installation d'un réseau d'enneigeurs cela peut être impactant pour l'activité agricole mais c'est aussi l'occasion de réfléchir à l'installation de robinets ou d'un réseau d'eau pour les alpagistes.

Communiquer ensemble
Côté communication, les deux parties sont invitées à faire le boulot de promotion ensemble. C'est ce qui se passe notamment sur le Salon de l'agriculture à hauteur du stand "Savoie Mont Blanc" où éleveurs et professionnels du tourisme sont sur le même espace. Il est aussi demandé de créer des fêtes en commun. Ensemble, exploitants agricoles et domaines skiables doivent aussi travailler sur la sensibilisation du public: ex. pour rappeler aux VTTistes de respecter parcelles et clôtures et aux skieurs de collecter leurs déchets.

Ce rapprochement donne aussi d'autres pistes comme une réflexion sur l'emploi des saisonniers qui pourraient peut-être travailler à l'année en jouant les conducteurs de dameuses l'hiver et les vachers l'été...

Bref, l'idée maîtresse est de se comprendre et de raisonner ensemble.

Par Franck Grassaud de France 3 Alpes - Publié le 26/02/2014
http://alpes.france3.fr/2014/02/26/salon-de-l-agriculture-signature-d-une-convention-nationale-entre-les-agriculteurs-et-domaines-skiables-de-fr

vendredi 11 janvier 2013

Diffusion de l'émission de France 3 Alpes "La voix est libre" samedi 12 janvier 2013 à 11h30

R2013_01_11_la_voix_est_libre.png

Lire la suite...