Blog Jean-Paul AMOUDRY, Sénateur Honoraire, Conseiller Départemental de Haute-Savoie

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - fonction publique hospitalière

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 16 mai 2014

Question écrite concernant la rémunération des orthophonistes dans la fonction publique hospitalière

Question écrite n° 11608 de M. Jean-Paul Amoudry (Haute-Savoie - UDI-UC)
Publiée dans le JO Sénat du 15/05/2014 - page 1101

M. Jean-Paul Amoudry attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur la rémunération de la profession d'orthophonistes au sein de la fonction publique hospitalière.

En effet, les orthophonistes de la fonction publique hospitalière sont rémunérés dans les hôpitaux sur la base « bac + 2 ».

Or, aujourd'hui, le diplôme d'orthophoniste se prépare en cinq ans, et se voit reconnu d'un grade de master. Pour autant, aucune revalorisation salariale n'a été effectuée.

Le 18 février 2014, puis le 11 mars 2014, un projet de décret instaurant des salaires identiques pour les professionnels du paramédical, quel que soit leur niveau de formation (bac +3 ou bac +5) a été rejeté unanimement par les organisations syndicales.

Il est à craindre que la faible attractivité des salaires ait pour conséquence la vacance de nombreux postes. Or, ces professionnels sont nécessaires dans la prise en charge des patients, que ce soit en neurologie, oto-rhino-laryngologie (ORL), pédopsychiatrie ou gérontologie.

C'est pourquoi il lui demande quelles sont les mesures que le Gouvernement entend prendre pour revaloriser les salaires des orthophonistes, afin notamment d'enrayer la pénurie des soins à l'hôpital.

En attente de réponse du Ministère des affaires sociales et de la santé

jeudi 5 décembre 2013

Question écrite n° 09638 concernant le statut des sages-femmes

Question n° 09638 de Jean-Paul Amoudry (Haute-Savoie - UDI-UC)
Publiée dans le JO Sénat du 05/12/2013

Jean-Paul Amoudry attire l'attention de Madame la Ministre des affaires sociales et de la santé sur le statut des sages-femmes et leurs revendications en vue d'intégrer un statut hospitalier des professions médicales.

En effet, depuis la loi n° 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l'hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires, les sages-femmes sont autorisées à réaliser des consultations de contraception, et à assurer un suivi gynécologique de prévention, sous réserve d'adresser la patiente à un médecin, en cas de situation pathologique.

Leurs responsabilités dépassent donc celles prévues par leur statut actuel d'auxiliaire médicale. Aussi, disposant de compétences médicales légalement reconnues, les sages-femmes méritent une avancée statutaire associée à une vraie revalorisation de leur rémunération.
La Cour des Comptes préconise d'ailleurs, depuis plusieurs années, « l'utilisation optimale des compétences » des sages-femmes, avec pour objectif « une meilleure efficience du système de soins ».

C'est pourquoi il lui demande de bien vouloir lui indiquer les mesures que le Gouvernement entend prendre pour répondre aux démarches légitimes de cette profession.

jeudi 26 janvier 2012

Mercredi 25 janvier 2012 : mon intervention au Sénat

concernant le projet de loi relatif à l'accès à l'emploi titulaire et à l'amélioration des conditions d'emploi des agents contractuels dans la Fonction Publique, à la lutte contre les discriminations et portant diverses dispositions relatives à la Fonction Publique

Discussion générale

Lire la suite...